Les temps de formations sont construits en fonction de vos besoins. Les contenus ainsi que la forme (ateliers, conférences, café-débats, taille des groupes…) sont à définir ensemble pour être au plus juste des attentes du public formé.

Vous trouverez ici quelques exemples.

Le phénomène migratoire : état des lieux (2 heures) (tout public)

Partie 1 : les migrations internationales, fantasmes et réalités

Partie 2 : demandeur d’asile, réfugié, sans-papier, régularisé : définitions et éclaircissements

Partie 3 : le contexte politique actuel

Accueillir un public vulnérable et non francophone (2 jours) (tout professionnel en lien avec des personnes étrangères)

Journée 1 :

– matinée : état des lieux et apports théoriques sur la migration et les migrants

– après-midi : jeux de rôle/mise en situation et débriefing : retour sur la vulnérabilité du public et l’importance d’un accueil empathique – notions de psychologie

Journée 2:

– matinée : récépissé, titre de séjour, convocation administrative… quelles différences, quels enjeux ? Cas pratiques

– après-midi : techniques et outils de communication en situation de « barrière de la langue » ; connaissance des acteurs de terrain et sollicitation du réseau – outils concrets

Accompagner des personnes titulaires d’un titre de séjour temporaire (1 journée) (travailleurs sociaux et accompagnateurs auprès de personnes étrangères)

– matinée:

éclaircissements juridiques des différentes catégories administratives (demandeurs d’asile, réfugiés, étrangers régularisés, sans-papier…) – quelle réglementation ? Quels enjeux administratifs ? Quels impacts dans le quotidien de la personne accompagnée ?

– après-midi :

Outils concrets d’accompagnement : acteurs de terrain, partenaires, … cas pratiques

quelle posture professionnelle face à l’impuissance ? Mise en situation, réflexion sur la posture professionnelle

Le parcours du réfugié (3 heures – demi-journée) (tout public)

introduction aux concepts de base (migrations, réfugiés, demandeurs d’asile)

jeu de rôle « Passage » du Haut Commissariat aux Réfugiés

retour sur l’expérience et réflexions sur l’accueil de ce public